À propos

Pourquoi ce système ?

nuage pédagogique


Développeur depuis 1996, enseignant/formateur en programmation depuis 2004 dans plusieurs écoles, je crée principalement des outils pédagogiques.

Le nuage pédagogique est mon dernier gros projet. Il me permet d'améliorer (selon moi) mon enseignement en proposant aux étudiants des outils configurés pour le développement Web et Système. Mais aussi l’utilisation de CMS comme Wordpress et WooCommerce, la manipulation de solutions Linux sans oublier les technologies de conteneurisation.

Il regroupe un ensemble de technologies comme le PHP, Symfony, Javascript, les API, Ubuntu, Debian, Apache, Haproxy, LXC/LXD, etc.

J’ai nommé cet ensemble le "nuage pédagogique", en référence au « cloud » que nous retrouvons partout.

Les débuts :

Au départ, j’ai créé le nuage pédagogique pour mes propres besoins et faciliter ma vie d’enseignant en développement informatique.

Depuis 2004, j’enseigne la programmation Web et pour cela, il est nécessaire de proposer à ses étudiants des outils pratiques, performants et utilisés dans le monde professionnel.

Cependant, il faut énormément de temps pour configurer un serveur pour chaque étudiant, surtout si vous avez des classes de 32 personnes.

J’utilisais une machine qui tournait dans mon salon, et qui leur permettait d’héberger les projets que je leur demandais. Ils pouvaient ainsi travailler depuis chez eux et au lycée. J’avais donc réalisé quelques scripts afin que leur environnement se crée à partir de ma liste d’étudiants.

Cela simplifiait mon travail car je prenais un temps fou pour corriger leurs réalisations.

À l’usage, je me suis rendu compte que les étudiants utilisaient mon serveur pour présenter leurs projets à des professionnels afin de trouver un stage, un emploi mais aussi à leur famille. Ils étaient fiers de présenter leur travail et le serveur permettait un accès de n’importe où et à n’importe quelle heure.

Par la suite, j’avais envie d’évaluer mes étudiants avec des mises en situation plus réalistes. Ainsi, j’ai poursuivi mes scripts afin de fournir à chaque étudiant le même contexte. C’est à dire un site et une base de données comportants des erreurs et des fonctionnalités à compléter.

Ils avaient un sujet à réaliser dans un temps imparti et une fois terminé, je pouvais corriger facilement l’évaluation en cliquant sur le nom de l’étudiant. Je pouvais constater rapidement l’état du site et s’il répondait aux besoins de l’exercice. Tout était automatisé, sauf la distribution des accès avec les identifiants que je donnais avec des bouts de papier ressemblant aux petites annonces que l’on peut retrouver dans les boulangeries ou autres.

L’évolution vers le nuage :


Au début de l’année 2019, un collègue m’a présenté sous Ubuntu les containers avec LXD. Grâce aux containers, j’ai pu modifier mon système afin de livrer des serveurs privés pour chaque étudiant. Avec un accès aux serveurs privés, ils peuvent installer et configurer leur système sans altérer la configuration des autres serveurs. En effet, les containers sont isolés.

J’ai donc adapté mes scripts pour fournir à chaque étudiant un ou plusieurs serveurs privés. Celui-ci est préconfiguré suivant mes besoins pédagogiques. Généralement, il possède un serveur Web, un serveur de base de données, le langage PHP, le framework Symfony, un accès utilisateur et si je le souhaite un accès root. Les étudiants retrouvent leurs identifiants et des raccourcis dans leur espace personnalisé.

Ce système dépasse le cadre de l’enseignement car il est très pratique pour des équipes de développement. Chacun a son serveur et peut développer de son côté et fusionner le projet avec les autres à l’aide de git installé par défaut sur les serveurs.

Tant que les technologies sont « Open Source », nous pouvons installer ce que l’on souhaite sur les serveurs. J’ai donc créé des scripts permettant d’obtenir un WordPress sécurisé et fonctionnel en quelques minutes. L’enseignant n’a pas besoin de créer des identifiants, car ils se créent automatiquement.

Je peux également modifier le contenu d’un serveur en y ajoutant des données et le redéployer aux étudiants. Chacun d’entre eux aura des identifiants différents.

La prochaine fonctionnalité qui est en développement, proposera aux enseignants de parcourir les répertoires d’un serveur « étudiant » simplement en cliquant dessus. Cela permettra de consulter rapidement le code et de voir ce qui ne fonctionne pas.

Le nuage pédagogique est maintenant ouvert au public :


Aujourd’hui, le cloud en général est à la mode et les grands acteurs du marché proposent des offres qui ne disposent pas forcément d’une couche « enseignant » permettant de créer des classes, des identifiants automatiquement et des systèmes personnalisés. De plus, vous devez payer à l’utilisation, ce qui peut engendrer des coûts très élevés. Et vous n’allez pas dire à vos étudiants de ne plus travailler, afin de pouvoir maitriser vos coûts…

En cela, mon système est très clair, le coût est fixe, peu importe son utilisation. S’il devient trop lent, il faut simplement intégrer un nouveau serveur au système. C’est complètement transparent pour les utilisateurs.

Si vous êtes un centre de formation, vous pouvez mettre le centre de contrôle à vos couleurs comme je l’ai fait pour les formations que je donne au lycée. Voir le Cloud.arras-sio.com.

Si vous êtes un enseignant ou une école numérique et que le Nuage Pédagogique vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour le tester.

Julien Le Galès – Enseignant depuis 2004 et créateur du Nuage Pédagogique.